Nous sommes actuellement le 25 Juin 2018, 04:48

Recherche assistance dans la conception de SSTO

Tout ce dont vous avez besoin, y compris de quoi posez vos questions, se trouve ici

Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Lingerchef » 15 Août 2015, 22:13

Bonjour à tous
Voila, après d'innombrable essais pour concevoir un SSTO ( et un nombre équivalent de crash :mrgreen: ) je me tourne vers vous pour obtenir des infos, des conseils, voire des SSTO déjà tout prêts ( mais attention aux petits chinois et à leurs rétro-ingénieries :lol: ).

Voici les cahiers des charges des SSTO que je souhaite concevoir (l'un pouvant remplacer l'autre) :
SSTO n°1 :
Objectif : rejoindre une station spatial à 150 km d'altitude en orbite de Kerbin
Charge utile : 4 kerbaunotes

SSTO n°2 :
Objectif : rejoindre une station spatial à 60 km d'altitude en orbite de Minmus
Charge utile : supérieur à 4 kerbaunotes

Pièces disponibles :
Toutes sauf celles à 1000 points de recherche et les Heavy landing gears.

Questions :
1) les moteurs RAPIER sont-ils indispensable dans la conception des SSTO ?
2) comment crées des ailles propres ? Quand je parle de "propre" je veux dire qu'elles ne se démontent pas en plein vol comme sur la photo si dessous.
[Reveal] Spoiler:
Image
Dès la mise en route des moteurs, mes ailes se détachent des autres

3) à quoi servent les engines pré-cooler ?
4) pourquoi sur certains de mes SSTO, qui ont le centre de gravité et le centre de portance confondu, ne décollent pas avant d'être au bout de la piste, et là je fais direct un looping dans le sol ?
5)Quelle est la bonne trajectoire de vol d'un SSTO ?
6)Question ultérieurement disponible ....

Quoiqu'il en soit je voudrai éviter ça
[Reveal] Spoiler:
Image
Image
Dernière édition par Lingerchef le 01 Décembre 2015, 18:39, édité 1 fois.
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" Lavoisier, 1777
"Ça sert à rien d'être écolo, vaut mieux être raisonnable" Moi, 2010
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 192
Inscription : 04 Juin 2015, 21:25
Localisation : s'est encore perdu en cherchant Duna

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Seckhmet » 17 Août 2015, 23:05

Bonjour,
les réponses que je vais te donner ne sont que mon avis, je ne suis en aucun cas un spécialiste du SSTO je décline donc toute responsabilité en cas de blessure ou mort prématurée d'un ou de plusieurs kerbonautes.

1) les moteurs RAPIER sont-ils indispensables dans la conception des SSTO ?

Pour moi, les RAPIER ne sont pas indispensables, cependant, il vont t'éviter la mise en place de plusieurs moteurs supplémentaire vu qu'il servira dans l'atmosphère et et dans l'espace.

2) comment créer des ailles propres ? Quand je parle de "propre" je veux dire qu'elles ne se démontent pas en plein vol comme sur la photo si dessous.

Teste les ailes delta (en triangle comme sur un mirage) à la place des ailes droites, ou alors il faut mettre des câbles de structure.

3) à quoi servent les engines pré-cooler ?

Si j'ai bien compris le wiki, les engines pre-cooler seraient un réservoir avec une entrée d'air.

4) pourquoi sur certains de mes SSTO, qui ont le centre de gravité et le centre de portance confondu, ne décollent pas avant d'être au bout de la piste, et là je fais direct un looping dans le sol ?

Ce n'est pas parce que tu as le centre de gravité et le centre de portance de confondus que tu vas décoller, pour décoller, il faut que la portance soit supérieure à l’attraction gravitationnelle or cette portance est liée à la surface de tes ailes et à la vitesse de l'air qui s'écoule autour d'aile :lol: (donc à la vitesse de ton avion).
De ce fait, si ton avion a un rapport poids/puissance faible, il aura besoin d'une grande distance pour accélérer alors que s'il a un rapport poids/puissance élevé, il lui faudra une distance plus faible.

Pour le looping, soit ton avion n'est pas bien équilibré, soit tu as trop de puissance donc testes en bloquant la rotation des moteurs soit le SAS n'est pas activé.

5)Question ultérieurement disponible ....

Réponse ultérieurement disponible :lol:

Quoi qu'il en soit je voudrais éviter ça
[Reveal] Spoiler:
Image


Pour tes SSTO, je pense que tu peux partir de la même base avec un lanceur supplémentaire pour rejoindre la mun (comme virgine galactique)
[Reveal] Spoiler:
Image
Kerbye Seckhmet

KSP donne des aîles

SPAAAAAAAAAAAAACE!!!!!!!!!!!! i'm in space, i'm in space (phrase dite par le premier kerbanaute mis en orbite kerbalienne)
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 71
Inscription : 20 Janvier 2013, 18:56
Localisation : le havre

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Dakitess » 17 Août 2015, 23:26

Je plussoie globalement tout ce qui a été dit en y ajoutant quelques infos :

1) Les Rapiers expriment le meilleur de leur puissance à vitesse supérieure à celle des TurboJets : ces derniers s'essouffleront bien vite quand les Rapiers, initialement moins puissants, vont donner le meilleur d'eux même là haut là haut, là ou l'atmosphère est nettement plus ténue et ou il serait bon de prendre le maximum de vitesse possible... En bref, ils sont très bénéfiques pour atteindre des vitesses en phase atmo très élevées et donc économiser autant de DeltaV au cycle fermé (consommant l'oxy embarqué) qui est nettement plus consommateur.

Mais ils ne sont pas indispensables non plus ;)

2) Pour un SSTO, il te faut mettre le moins d'ailes possible et selon un profil qui favorise le rapport portance / profil de trainée : l'aile Delta est toute indiquée, fréquemment. Pour leur tendance à se dissocier, les struts sont tes amis ! Attention, à utiliser logiquement, pour lier les bonnes pièces entre elles, car il faut en utiliser le moiiiiiins possible, pour le bilan de masse mais surtout celui de trainée aéro.

3) Chépatro... Ouais, y'a un peu de fuel, ouais c'est comme une sorte d'intake... Le nom indique qu'il s'agit d'un moyen de refroidissement, censé permettre aux propulseurs de mieux fonctionner. J'ai pas fait de test, j'ai pas entendu grand chose là dessus, donc je ne saurais dire, je fais avec et sans ^^

4) Alors effectivement, pour t'arracher au sol avec une assiette neutre (le nez vers l'horizon par exemple), il te faut développer suffisamment de vitesse pour générer suffisamment de portance, à même de contrer la gravité qui te maintient au sol. Mais c'est rare que l'on décolle ainsi, tu noteras que les gros appareil basculent autour de leurs roues arrières pour, je vulgarise rapidement, permettre à l'air de s'engouffrer sous les ailes et de générer la portance. Il "prend l'air", ça se ressent intuitivement, tout comme quand tu passes la main à travers la fenêtre et l'oriente vers le haut.

Du coup, pour pouvoir décoller facilement, deux moyens : donner une assiette non neutre à l'appareil dès le départ, les roues arrières étant alors plus basses que le train avant, avec le nez en l'air : l'avion prendra "naturellement l'air" et décollera sans aucune intervention. C'est particulièrement efficace pour les petits et moyen avions, ou plus généralement ceux disposant d'un rapport portance / masse élevé.

Mais pour les plus gros, y'a qu'un seul moyen : avancer les roues arrières suffisamment proche du centre de masse pour que la bascule de l'avion puisse se faire, c'est le seul paramètre, le point de pivot. Encore faut il qu'initialement, son assiette soit tout de même neutre sinon légèrement positive ^^ Ca peut aider ;) Méfiance toutefois, le centre de masse se déplaçant au fil de la consommation du fuel, il pourrait passer derrière les roues ! Auquel cas... Tu ne seras jamais en mesure d'atterrir convenablement. Mais c'est peu probable :)

Pour les loopings au décollage, la réponse est nette : centre de portance en avant du centre de masse ! Attention les indicateurs du VAB ne sont plus vraiment fiables si tu joues avec l'orientation des surfaces... Même un tout petit peu. Mais dans le cas ou tu laisse tout cela tranquille avec des ailes bien horizontales, alors il te faut juste garder le centre de portance suffisamment en arrière du centre de masse. Pas beaucoup, mais un peu quand même, sans quoi tu te situes à la frontière fragile de la stabilité, soumis à la consommation du fuel lui aussi, et aux brusques consignes des surfaces de contrôles et / ou des gimbal de tes propulseurs. Cela peut être un effet recherché, comme pour un chasseur ultra maniable, capable de décrocher et de se rattraper, mais ce n'est pas le cas d'un SSTO, bien davantage du type flèche, donc orienté ultra-stable.
ImageImageImage

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 6801
Inscription : 25 Janvier 2013, 02:17
Localisation : Ile de France

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Lingerchef » 01 Décembre 2015, 18:56

Bonsoir question du soir !
5) Quelle est la bonne trajectoire de vol d'un SSTO ?

D'une part je vous remercie pour toutes ces infos que j'ai plus ou moins bien intégré. Et d'autre part, je m'excuse de vous remercie si tardivement :oops:

Je pense que mon dernier SSTO a de bonnes caractéristiques mais que mon pilotage laisse à désirer.
Pour la trajectoire de vol je me suis inspiré d'une de tes vidéos que tu avais mis sur Youtube, Dakitess, mais je crois qu'elle était faite avec la version 1 ou avant de KSP.
C'est à dire que je gagne un max de vitesse dans l’atmosphère, je monte jusqu’à environs 1100m/s entre 12 000 m et 17 000m puis activation du moteur fusée.et je reprends un angle d'attaque de 30°

Voici le dernier né de l'ASK, le "Moustache" !
D'un capacité de 2 Kerbonautes, propulsé par 2 Wiplash en atmosphère, 1 aérospike qui m’emmène jusqu'à l'orbite (en théorie) et 4 ion pour les manœuvres spatiales.
Image
Image
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" Lavoisier, 1777
"Ça sert à rien d'être écolo, vaut mieux être raisonnable" Moi, 2010
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 192
Inscription : 04 Juin 2015, 21:25
Localisation : s'est encore perdu en cherchant Duna

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Dakitess » 01 Décembre 2015, 22:35

Plusieurs choses dans la conception déjà : un SSTO c'est une gage d'optimisation extrême tel qu'IRL c'est encore une belle chimère qui fait rêver mais n'a que de brèves pistes.

Cela signifie que la charge utile est incomparablement plus faible que pour une fusée. Et quand elle existe, cette CU, elle doit être intégrée au mieux : le moins d'impact aero possible pour un appareil qui doit exprimer tout son potentiel en phase aérobie !

Ici, la CU est complètement admissible, le jeu rend les SSTO "très faciles". Mais pour autant tu as beaaaaucoup de choses sur les flancs qui vont significativement augmenter le drag : la conséquence directe c'est ta vitesse terminale qui sera nettement plus faible et...

... C'est la que le bat blaisse sur ton appareil et / ou ton pilotage : avec ce gabarit tu dois facilement dépasser les 1300 m/s et même sans trop de souci les 1450 m/s je pense avec la MaJ actuelle qui permet de monter un peu plus haut et avec un moins de frottement.

De fait tes 1100 m/s sont loooooin en dessous de ce qu'il faut atteindre : c'est potentiellement plus de 300 m/s à allonger au bout du compte en cycle fermé (moteur fusee), extrêmement moins efficace et donc consommmateur : ça veut dire plus de fuel + oxy pour la phase anaérobie, donc plus de poids, donc vitesse terminale aérobie encore plus faible donc... Donc.

Il te faut tirer au max les perfs aérobies et cela passe par une cure d'amincissement des flancs de ton appareil ^^ tu n'as pas de CU à proprement parlé donc ce n'est pas un souci de masse tu peux potentiellement tout conserver (même si tu peux également en enlever un peu) mais tu peux envisager une baie ou deux pour y mettre batterie, panneau, pourquoi pas propulseur ionique également !

Dans tous les cas, vise bien une vitesse atmo la plus haute possible, c'est un gage d'opti. Pour le profil, ma foi, ça peut dépendre de l'appareil et de son gabarit ainsi que de ses impératifs (chaleur entre autre) mais globalement faut grimper assez vite et atteindre quelques 350 m/s vers 8000-10000m et incliner le nez pour que le prograde se limite à quelques 5° au dessus de l'horizon. Là, la vitesse va très vite s'emballer et si ça chauffe trop c'est qu'il faudrait grimper un peu plus vite genre 6-7° !

Sachant que j'utilise justement la surchauffe comme un bon indicateur sur les appareils petits a moyen censés dépasser les 1400 m/s : je considére que le profil s'approchant de l'optimal c'est celui qui amene la surchauffe à la limite de l'explosion ou presque : cela signifie que j'ai donné le maximum de temps à mon appareil pour gagner en vitesse ! C'est précisément ça qu'il faut viser pour l'ascension : parvenir à trouver le temps de gagner en vitesse.

Si la température limite très vite l'appareil et qu'il pourrait manifestement allez encore plus vite, c'est qu'il y a peut être un propulseur ou deux de trop ^^
ImageImageImage

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 6801
Inscription : 25 Janvier 2013, 02:17
Localisation : Ile de France

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Skalou » 01 Décembre 2015, 23:38

j'ai testé et approuvé un autre profil de vol:
plutôt que de chercher la vitesse max qui pour mes avions revient à faire un vol à l'horizontale à haute altitude, puis tenter de cabrer avec un maigre succès car à cette vitesse et altitude il m'est très dur de dévier la vitesse sans freiner: j'ai souvent l'impression de cabrer sans beaucoup d'effet alors soit j'y vais molo mais ça cabre pas assez vite et me retrouve trop haut pour les moteurs atmo et trop à l'horizontale pour balancer toute la sauce des moteurs fusées (grosse perte par trainée atmo), soit je cabre plus et ça me met un angle d'attaque très important qui va me faire freiner énormément.

là, je fait un petit vol en palier comme précédemment puis je pique un poil histoire de retrouver de l'appui aéro dans les couches plus denses mais pas trop: le top étant là aussi de se mettre à la limite thermique, puis je remonte pour croiser l'altitude du vol en palier mais avec beaucoup plus de pente (~35°), reste plus qu'à tenir un peu le cap et finir en prograde!
même si la vitesse de départ est moins importante , le fait de partir dans (ce qu'il me semble) une meilleure orientation la compense!
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 542
Inscription : 20 Juin 2015, 21:27
Localisation : Non renseignée

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Verthel » 09 Juin 2018, 11:14

Les informations précédentes sont très intéressantes.

J'aurai une question complémentaire concernant le centre de masse qui évolue à mesure que le carburant est utilisé. Ca finit par poser un problème au retour quand le vaisseau est déséquilibré en arrivant vers 15-20 km d'altitude, puis pour l'atterrissage.

Est ce qu'il y a un moyen de visualiser le centre de masse et le centre de portance en cours de vol, que ça soit en Stock ou par un mod? Ca serait pour essayer de répartir au mieux le carburant restant entre les différents réservoirs pour préserver un certain équilibre et éviter que le vaisseau parte en tonneaux ou en toupie.
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 47
Inscription : 01 Décembre 2017, 20:10
Localisation : Près des étoiles

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Allouette » 09 Juin 2018, 11:35

Je ne connais pas de mods concernant le centre de masse en vol, je ne vais donc pas t'aider sur ce point là.

Mais le jeu possède en stock l'option des flux de carburant ( une option dans le menu qui est "advanced tweakable" je crois ) qui te permet de définir la priorité de vidage des réservoirs, tu dois donc pouvoir gérer le centre de masse de ton avion tout au long du vol, et ainsi avoir le moins de problème possible.

Tu pourras ainsi dans le hangar visualiser en vidant les réservoirs dont tu auras augmenté la priorité, sachant que plus le nombre est grand, plus vite il sera vidé. Par contre les flux sont les mêmes pour les réservoirs en symétrie.

:)
Image
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 247
Inscription : 04 Avril 2016, 21:08
Localisation : Plus ou moins dans Paris

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Verthel » 10 Juin 2018, 22:02

Merci pour l'info sur les paramètres avancés, je ne l'avais jamais remarqué ni activé. Reste à faire des essais.
Je pense qu'une partie du déséquilibre vient aussi des aérofreins. Ca fait un paquet de paramètres à ajuster.
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 47
Inscription : 01 Décembre 2017, 20:10
Localisation : Près des étoiles

Re: Recherche assistance dans la conception de SSTO

Message par Allouette » 10 Juin 2018, 22:36

Ah, en effet,

tu peux peut-être essayer de placer des gouvernes proches des aérofreins pour compenser les "déviations" liés aux freinages
Image
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 247
Inscription : 04 Avril 2016, 21:08
Localisation : Plus ou moins dans Paris

Suivant

Retour vers Aide

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit

cron