Nous sommes actuellement le 19 Janvier 2018, 22:23

L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Une histoire épique à raconter ? Vous souhaitez raconter votre dernière épopée au confins de l'univers ? Racontez toutes vos histoires ici même.

L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Gilflo » 07 Septembre 2016, 01:08

Présentation de l’EDEC


Image



EVE DESIGN and ENGINEERING CORPORATION


Nous sommes un constructeur spécialisé dans le design et l’engineering des « Landers » et avions à destination de la planète Eve en vol direct

Image


Nous concevons des lanceurs performants capables d’envoyer nos vaisseaux sur Eve et beaucoup plus loin dans l’univers.

Image


Nous concevons des « Landers » capables de rejoindre Kerbin en direct après un décollage d’Eve. Ils sont certifiés « Sea level », malgré la forte pesanteur qui règne sur Eve.


Nous concevons des avions capables de voler dans l’atmosphère particulière d’Eve qui ne contient pas d’oxygène.


Image


Landers et avions sont certifiés également pour l’entrée et la descente dans l’atmosphère très dense d’Eve.


Des procédures et un design particulier des attelages ont été conçus pour mener à bien ces missions.

Image



Notre savoir faire nous a permis d’envoyer sur Eve 11 touristes dans un seul Lander.


Nous possédons également une division SSTO dont la particularité est de construire des avions spatiaux fonctionnant uniquement au « Liquid fuel »




DIVISION EVE
Nos hangars de production font appel a des équipements modernes qu’il faudra vous procurer si vous voulez utiliser nos produits

  • HangarGrid permet d’aligner parfaitement tous les composants des avions et Landers fabriqués
  • FX Hangarextended permet visualiser vos réalisation à l’extérieur du hangar. C’est nécessaire car nos lanceurs sont très grands
  • RCS BuildAid est indispensable pour l’équilibrage des avions et landers.

LES ÉQUIPEMENTIERS

En plus des équipements Stock, voici la liste des équipementiers qui nous fournit.

Moteurs



- Real scale Booster dont le très performant moteur RS 25 équipe nos lanceurs et nos landers
Image


- Atomic Age dont le moteur Torch équipe nos avions destinés à voler au dessus d’Eve. Ce moteur atomique à la particularité de fonctionner sans carburant ce qui simplifie les problèmes de centrage, mais en contrepartie il est très très lourd

Image


-SpaceY produisant entre autres le moteur R1 « Ratite » que l’on peut utiliser sur nos landers
Image


Fairing

-Les Fairing sont produits par Procedural Fairing de Keramzit engineering.
Image


Nous les utilisons généralement en 2 pièces. Celle recouvrant VoyagEve fait 41.6m de haut et pèse 16.7T. Le largage se fait entre 20 et 25kms d’altitude quand la résistance de l’air devient négligeable.


Image


Le fournisseur Procedural Fairings for everything permet d’ajouter des fairings différents

Image


Capsules


- Rocket Factory produit les plus grosses et les plus complètes capsules spatiales. Nous avons utilisé la plus grosse «  SIGMA » pour envoyer 11 kerbals sur Eve
Image


Trains d’atterrissage

-SpaceY produit les trains que nous utilisons pour le notre Lander VoyaEve
Ils encaissent les 253T du lander à l’atterrissage sur Eve à 8m/s sans problème.

En ce qui concerne les avions, les trains d’atterrissage fourni par Squad sont montés avec des réglages bien particuliers en observant quelques règles simples, ce qui permet de les utiliser sans problèmes.


Echelles

Très important, les longues échelles pour descendre du sommet de VoyagEve!!
-Lithobrake Exploration Technologies nous fournit des échelles de 5m et 8m.
Image


Reservoirs

En plus des réservoirs Stock
-KW Rocketry fournit les réservoirs des lanceurs.
-Fuel Tank Plus fournit les « slanted tank » de VoyagEve qui permettent une meilleure pénétration dans l’atmosphère lors du décollage et par la même des économies de DV non négligeables.
Image


Les Ailes

-B9 Aerospace procedural wings si facile à modeler, a colorer, a remplir avec le carburant de son choix…….
-Vous aurez également besoin de cette solution logicielle

Pièces avion


-MK2 stockalike expansion fournit également une pièce pour l’Evaliner

Moteurs de séparation


En plus des Sepratrons, nous utilisons les « Ullage Motors » de Real scale Booster
Image

et les « Ejectatrons » de SpaceY
Image


RCS Thrusters


En plus des Vernor engines de Squad, qui ont notre préférence pour les descentes atmosphériques, nous utilisons des RCS thrusters à 5 directions de chez Rocket Factory


LES SOLUTIONS LOGICIELLES

Solidité des réalisations

-Kerbal joint reinforcement est indispensable pour l’intégrité des constructions spatiales

Parachutes

-RealChutenous fournit un logiciel de calcul et d’optimisation des parachutes.

Equilibrage carburant, vidanges, transfert


Nous utilisons TAC fuel balancer indispensable pour les vidanges rapides des réservoirs du Désorbiteur qui équilibrent à vide la rentrée atmosphérique du biréacteur Evaliner, ainsi que pour toutes les opérations de transfert de carburant en vol. il permet également de verrouiller des réservoirs ou des groupes de réservoirs


Optimisation des moteurs en fonction de la charge et de la gravité pour obtenir les DV et le TWR nécessaire à la mission.


L’optimisation se fait à l’aide du logiciel Tweakscalequi permet d’ajuster la taille de tous les moteurs, donc leur puissance et leur poids ainsi que leur consommation: Moteurs de lanceur, d’avion, de lander, moteurs de séparation, moteurs RCS, ainsi que d’autres pièces


Le logiciel Tweakable Everything vient en complément pour les pièces non prises en compte par le précèdent: Base de Fairing, séparateurs…etc…


LES SOLUTIONS SCIENTIFIQUES
En plus des équipements scientifiques apportés par Squad, nous utilisons ceux de D Magic Orbital Science

LES SOLUTIONS ROBOTIQUES
Nous utilisons principalement sur les avions:les produits de Magic Smoke Industries etet leur compléments

LES PILOTES AUTOMATIQUES
En plus du bien connu Mechjeb que nous utilisons pour les tests des fusées, nous recommandons Atmospheric Autopilot, qui permet un pilotage manuel en « Fly-by-wire » avec ou sans joystick, c’est à dire un avion toujours en trim (toujours équilibré longitudinalement quelque soit la phase de vol). C’est un must pour le pilotage avec de nombreux réglages possibles selon le type d’avion. En prime un vrai pilote auto pour la croisière.

Voici la fluidité de pilotage que l’on obtient avec cette solution que je ne saurai que recommander
https://youtu.be/MDChYmfR6XA

Pilot Assistant apporte également des solutions très intéressantes, par exemple pour le pilotage d’une montée en orbite.


LES ESSAIS EN VOL

Nous utilisonsHyperedit sur des lieux choisis en fonction de leurs altitude par rapport au niveau de la mer. Cela suppose que les vaisseaux ont déjà été équilibré au moyen de l’équipement RCS BuildAid
Phase 1

Nous testons d’abord la montée en orbite depuis la planète choisi pour valider la taille des moteurs qui nous permet de tenir le cahier des charges, à savoir:
  • Pas d’échauffement létal, quelque soit l’altitude de départ
  • Comportement correct du module lors des phases d’éjection et de séparation
  • Un nombre de DV suffisant en orbite pour rejoindre et atterrir sur Kerbin sans refuel, après un décollage au niveau de la mer
Phase 2

Nous testons la descente atmosphérique pour valider la géométrie de l ‘attelage et nous recherchons d’abord une solution dans RCS. Si c’est impossible, nous testons une solution avec RCS et des moteurs éjectables.
Phase 3

Le lander est chargé sur un lanceur, équipé d’un Fairing, puis nous procédons au lancement pour atteindre une orbite de 610kms.
Nous vérifions alors le comportement correct du lanceur lors des phases de séparations, ainsi que le nombre de DV résiduels en orbite qui doivent permettront d’atteindre les objectifs de la mission sans refuel.
Pourquoi une orbite de 610 kms ?
Parce qu’il est plus confortable de « Timewarper » en réel à 610kms qu’à 90kms dans la Tracking station


NOS RÉALISATIONS

LES LANCEURS

Voici les différents Lanceurs les RS, dotés des moteurs RS25, et le V doté des moteurs Vector, avec leur caractéristiques, Modèle TL pour Très Lourd, L pour Lourd, M pour Medium, A pour Avion

Tous les lanceurs ont été testés avec Mechjeb et le profil suivant: GTurn 5kms/300m/s - Shape 55% -End Turn 60kms - Orbite 610kms

——Evalauncher L21RS—————— ———— ——Evalauncher L41RS——

Ces 2 lanceurs lourds de 2385T et 4054T sont prévus pour emporter une charge de 370T comme VoyagEve 11

Image Image

Image

On voit que selon le lanceur, la solution logicielle consiste à optimiser la taille des moteurs en fonction de la charge à emporter.


En bleu les lanceurs actuels avec leurs caractéristiques pour l’emport de VoyagEve (charge 368T), en rouge, un exemple d’optimisation en fonction de la charge, à la baisse ou à la hausse avec les DV obtenus.




——Evalauncher L41V—————— ———— ——Evalauncher A21RS——

Image Image

Image

Notez que le réservoir central du lanceur léger A21RS, prévu pour l’emport d’avions est doté d’aérofreins car il équilibre la descente atmosphérique sur Eve


——Evalauncher M21RS——————

Ce lanceur Medium de 1421T est prévu pour emporter une charge d’environ 260T, comme le lander Evalander 4, dont les réservoirs et le moteur de désorbitation procurent 1300DV VAC


Image

Image


——Evalauncher TL41RS——————

Ce lanceur lourd de 4151T est prévu pour emporter une charge d’au moins 870T à 610kms en orbite avec un DV restant de 2000. Il est prévu pour emporter le Spacetank. Ce lanceur est une version du L41RS dont les moteurs ont été dimensionnés à 240%

Image



LE SPACE TANK
Ce réservoir spatial, comportant 3 gros ports de docking est destiné à être mis en orbite autour de Kerbin ou d’une planète quelconque. Il pèse 870T avec son Fairing et contient plus de 86000L de Liquid Fuel ainsi que la quantité d’Oxidizer correspondante. Il possède un moteur lui permettant d’être autonome.

Image




LES LANDERS POUR EVE

Nos 2 landers, destinés à la planètes Eve ont été conçus avec le cahiers des charges suivant:

  • Retour d’Eve vers Kerbin, sans refuel ni shuttle[/li][li]Rejoindre une orbite autour d’Eve de 110kms avec 3000DV mini après un décollage au niveau de la mer
  • Le profil de montée à partir d’un décollage entre 0 et 1000m ne doit pas provoquer d’échauffement létal
  • La descente atmosphérique doit se faire si possible sans utilisation de RCS et le lander doit arriver au sol avec tout son carburant
  • Utilisation d’un moteur et de réservoirs spécifiques pour la désorbitation et si besoin pour l’interception de l’orbite
  • Les landers supportent une vitesse verticale jusqu’à 10m/s a l’atterrissage
  • L’utilisateur doit pouvoir y ajouter des éléments éjectables pour utiliser les scientifiques


——Evalander 4—— Prévu pour 4 Astronautes——Capsule Kappa série SX de Rocket Factory —— LeBeau space industries

Masse équipé avec Fairing 263T — Masse atterrissage 154T — Masse décollage 142,5T — Moteur RS 25 72-72-72-77-72-72-72


Image Image

En dessous, à gauche l’attelage de descente — Evalander 4 est équipé d’une « reaction wheel » supplémentaire en plus de celle de la capsule, ce qui permet une descente sans RCS, nous avons trouvé le bon équilibrage en raccourcissant le pylône d’aérofreins.

Le moteur de désorbitation permet 1300DV VAC — La descente atmosphérique se fait en Retrograde, sans RCS, l’équilibrage se faisant par les aérofreins situés sur le pylône supérieur


Evalander 4 peut être configuré avec des éléments destinés aux études scientifiques - - Ici, en dessous, à droite, 2 SC 9001 Juniors, 2 mysterious Goo, un analyseur atmosphérique, tous éjectables et des baromètres, thermomètres….commutron….Tout sera protégé par le bouclier retrograde en descente et tous les éléments « lourds » seront éjectés avant le décollage.


Image Image


Profil de montée Mechjeb qui garantit au décollage d’Eve une montée sans échauffement létal: G turn 23kms/900m/s - Shape 48% - End Turn 70kms

DV restant en Orbite à 110kms: Altitude décollage : Sea level: 3470 — Altitude 140m:3500 — Altitude 850m:4000


——VoyagEve 11—— Prévu pour 11 Astronautes——Capsule Kappa série SX de Rocket Factory——LeBeau space industries


Masse équipé avec Fairing 370T—Masse atterrissage 253,4T—Masse décollage 235,5T—Moteurs Etage 1- RS 25 87-87-87-100-87-87-87—Moteurs Etage 2- RS 25 30-30-35-30-30

Le moteur de désorbitation permet 700DV VAC — La descente atmosphérique en Retrograde est contrôlée par les Vernors en RCS.

Le réservoir se trouve sur le pylône supérieur sous les aérofreins

Image Image

Profil de montée Mechjeb qui garantit au décollage d’Eve une montée sans échauffement létal: G turn 23kms/900m/s - Shape 55% - End Turn 70kms

DV restant en Orbite à 610kms: Altitude 140m:PLUS DE 4200DV


LA DESCENTE ATMOSPHÉRIQUE DES LANDERS

Ejecter le bouclier prograde, mais garder l’ensemble supérieur avec les aérofreins qui équilibre la descente
Commencer un freinage en rétrograde avec un périapsis entre -150 et -180 kms pour initier la descente. Viser environ 50° avant la cible d’atterrissage.
Ouvrir les aérofreins et éjecter le réservoir de désorbitation et son moteur avant 80kms d’altitude, puis ouvrir le bouclier Rétrograde
Enclencher le RCS.
A 25kms l’échauffement n’est plus un problème
Entre 20 et 10 kms, selon que l’on veut « raccourcir » la trajectoire, on peut éjecter le pylône supérieur et sortir les parachutes, couper RCS et SAS.
Les parachutes MK16 s’ouvrent complètement à 2500m sol ralentissant l’ensemble vers 70m/s, puis le reste des parachutes s’ouvre à 1000m, ralentissant l’ensemble vers 8m/s
On peut alors éjecter le bouclier Rétrograde et sortir les trains.
Image



LES AVIONS POUR EVE

Les avions à destination d’Eve sont destinés à y rester et peuvent y être envoyés en mode automatique. Le mode de fonctionnement du Moteur nucléaire « Torch » d’Atomic Age permet une autonomie illimitée au prix d’un poids conséquent des moteurs avec l’avantage d’avoir un centrage fixe


ELEA B9—————— Eve Lab Explorer Aircraft

Cet avion au cockpit MK1 est doté de 2 moteurs Turbojet nucléaires de 2m10 fonctionnant dans l’atmosphère non oxygénée d’Eve. Ils propulsent ELEA à 380kts maximum (190m/s) et le plafond est atteint vers 12kms.Son autonomie est illimitée.


Image


En plus des Baromètres, thermomètres et Gravioli detectors, voici dessous la liste des équipements scientifiques que l’on trouve dans ses soutes.
Une fois déployés au moyen des équipements robotiques, ils sont facilement accessibles par les Kerbals au sol

Image


EVALINER


l’Evaliner, biréacteur de tourisme de 20.5T est doté des mêmes moteurs que l’ELEA et il a sensiblement les mêmes performances.
Il peut emporter 10 voyageurs, 2 au cockpit, 8 en cabine. Son autonomie est également illimitée.

Image



LA DESCENTE ATMOSPHÉRIQUE DES AVIONS

Commencer un freinage en rétrograde avec un périapsis entre -150 et -180 kms initie la descente. Viser environ 50° avant la cible d’atterrissage.
Ensuite il faut repasser en prograde et ouvrir les aérofreins pour commencer la descente.
La descente est équilibré par les aérofreins du réservoir de désorbitation qui doit être vidé (on peut garder éventuellement 100-200kg)
Avec ELEA B9 les Vernors qui sont sur le réservoir RCS au centre de gravité de l’attelage contrôlent la descente en prograde équilibrée sous aérofreins
Avec Evaliner, les aérofreins suffisent pour contrôler la descente.
Vers 35 kms d’altitude, l’échauffement n’est plus un problème et vers 20 kms on peut utiliser les Vernors pour aider l’attelage à monter vers prograde.
Des que le nez de l’avion est suffisamment haut, éjecter le bouclier, puis le réservoirs de désorbitation.
Couper le SAS , l’avion bascule alors nez vers le bas et prends de la vitesse.
Enclencher Atmosphéric Autopilot, préréglé sur le type d’avion, vérifier le débattement des commandes (curseur Authority limiter éventuellement <100) et allumer les moteurs.


Image



UN ROVER GLIDER AMPHIBIE POUR EVE

L’AGR pour Amphibious Gliding Rover est un catamaran autonome construit pour l’Elcano Challenge dont le but est une circumnavigation autour d’un corps céleste. Un train intégré dans les coques lui permet de rouler sur le sol.
En faisant des essais de flottabilité sur Kerbin avec plusieurs reservoirs vides nous avons découvert que l’OPT Droptank, réservoir largable de Orbital Portal Technology SpacePlane parts était idéal comme flotteur. L’AGR pèse 50T et est propulsé par 2 turbojets nucléaires. La technologie permet d’atteindre des vitesses de 260kts sur l’eau en toute sécurité lorsque les moteurs sont poussés au maximum.
Pour les longues traversées maritimes, un radiateur sur chaque moteur permet son refroidissement.
Sur terre, les trains supportent jusqu’à 220kts, le régime moteur étant réduit à 33% sur le plat. Au de la de ces vitesses l’engin décolle et il peut être dirigé en plané au moyen des ailerons en roulis et tangage.
Le modèle actuel peut emporter 10 passagers.


Image


Pour que l’Eve AGR puisse atteindre Eve, les réservoirs flotteurs OPT ne supportant pas des températures supérieures à 1200° il a fallu l’enrober dans un fairing pour qu’il « survive à la descente atmosphérique sur Eve, malgré un bouclier thermique, l’AGR étant lui même intégré dans un Fairing au lancement.
Le concept est adaptable pour Laythe et Kerbin. On peut également le transformer en Rover scientifique.
Nous avons donc créé un « Kerbin AGR » avec des moteurs légèrement plus gros, pas de cabine passager, mais 2 cockpit, un pour le pilote, un pour l’ingenieur, en vue de réaliser l’Elcano Challenge sur Kerbin. Dans l’atmosphère de Kerbin , les moteurs sont moins performant et les vitesses atteintes sur l’eau ne dépassent pas 160kts. Mais cela devrait permettre de boucler la circumnavigation en 24h.
Le Challenge nous attend !!


Le voici sur son pas de lancement, au sommet du lanceur M21RS, dont les moteurs ont été tarés à 182-150-182, pour une charge de 170T. Poids total au lancement 1612T

Image


DIVISION SSTO

Nous étudions les SSTO depuis 2 ans et nous avons choisi la solution qui consiste à les motoriser uniquement avec des moteurs qui utilisent le Liquid fuel.
Pour le vol en zone atmosphérique nous collaborons avec l’OPT science division soutenu par Orbital Portal Technoloy Orbital Portal Technoloy
Ils nous fournissent le moteur OPT J61 Starwaster que voici :


Image

Pour tirer le meilleur de ce Turbo Ramjet il faut trouver le régime d’acceleration maximum tout en montant et il propulsera le SSTO bien au dela de Mach3 et jusqu’à presque 38 km d’altitude !
Si l’accelération en montée n’est pas assez importante vous ne dépasserez pas Mach 3.

La cellule est de Mark IV Splaceplane System et les immenses ailes de B9 Aerospace, cité plus haut



SUPERTANKER

Notre SSTO SuperTanker emporte à 100kms d’orbite avec 1850DV restant (63% de fuel restant) l’équivalent de 5 reservoirs Rockomax Jumbo
soit 17600L d’Oxidizer et 14400L de Liquid fuel – 180T de charge, 4 réservoirs oranges et 8 FL-T800. Ses 2 énormes moteurs Starwaster dimensionnés à 2m40 et les 4 moteurs nucléaires LV-N (2 de 1m90et 2 de 2m50) lui permettent de se mettre en orbite tres large autour de Kerbin, voire d’aller vers la Mun ou Minmus, Il possède sous le ventre un docking ports auquel peut s’amarrer un vaisseau pour pomper le carburant transporté et éventuellement une partie du carburant du SSTO lui même. [/Center]
Le voici avec ses 458T au décollage


Image

Après avoir équilibré tous les réservoirs, le décollage se fait à 120m/s et la montée initiale à une VS de 10m/s jusqu'à atteindre 210m/s (420kts). Ensuite on prend progressivement une assiette de 45° (Pitch 45 sur pilot assistant) et on monte comme ca en accélérant jusqu’à 10-11kms. A cet altitude la VS est de 175 et on repasse en VS pour garder jusqu'à 38kms entre 160 et 170. Aucun problème d’overheat.
Le SSTO est en accélération continuelle et passe M1.8 vers 16kms, M3, vers 19km, M4 vers 22, zone ou les Starwaster sont au maxi de puissance et commencent à perdre…….
M5 arrive vers 25 kms et on allume les moteurs nucléaires vers 26 kms, ils vont procurer une poussée supplémentaire qui va booster encore un peu les Starwaster, leur puissance dépendant de la vitesse et du volume du flux d’air qu’ils avalent.
A 38kms ou coupe les Starwaster et on ferme les entrée d’air, on continue avec les LV-N. Pas besoin de RCS, l’avion est très stable.


La rentrée atmosphérique se fait selon la procédure suivante :

  • Freinage au moyen des LVN, en rétrograde sur le dos, vous allez comprendre pourquoi sur le dos, à environ 60-70° de la cible .
  • Viser un périapsis de -150kms et utiliser le RCS pour rester en rétrograde, les LV-N n’ont pas de « Gimball ». Moteurs Vernor désactivables sous et sur le cockpit, réservoir oxidizer dans la queue.
  • Ne pas oublier d’équilibrer les réservoirs avant la descente.
  • Vers 50 kms, quitter la position rétrograde et passer progressivement en position « cobra » : il y a juste 90° à faire pour passer de la marche arrière à la marche avant.
  • RCS ON, la gouverne de profondeur et les vernors vont vous aider à tenir
  • Les Thrusters au monopropellant sur les ailes aident à tenir la verticale –par rapport à votre gauche et votre droite

Image


Vers 25kms, allumer les Starwasters, ouvrir les entrées d’air, couper les LV-N. Utilisez Atmospheric Autopilot ou pilot assistant pour vous aider, l’avion à beaucoup d’inertie et d’effets secondaires au commandes.
Très longue finale car il n’est pas facile de s’aligner, il encaisse 10m/s sans broncher à l’atterrissage et si vous ne voulez pas vous faire peur descendez à VZ constante sous pilot assistant.
2 parachutes de queue très efficace en plus du freinage. Le meilleur équilibrage à l’atterrissage à vide est avec 10% de fuel équilibré en gardant en plus tout le fuel dans la dérive, oxidizer vidé.



A suivre
  • Présentation de mes autres SSTO, issus de la 1.0.5 et en mutation .
  • L’Elcano Challenge Circumnavigation Maritime Kerbin, sans refuel avec un dérivé de l’AGR destiné à Eve, demain si j’ai le temps…
  • Je n’oublie pas mes 11 touristes sur Eve et je pense leur faire faire l’Elcano challenge Eve en plus du tour avion
  • J’ai également 2 Kerbal en attente sur Eve avec un avion également – Retour par shuttle prévu (ancienne conception). Je ne sais pas si je vais le faire ou leur envoyer carrément mon module Evalander 4 avec 2 potes pour un retour direct sans shuttle et sans refuel.
  • Retour en direct sur Kerbin de mes 11 touristes
  • La Maxi Air Race, mais je ne suis pas très chaud pour du pilotage manuel sans FAR ou sans Atmosphéric Autopilot, car ce n’est pas très représentatif.(cf challenge BD armoury)…
  • Donc encore beaucoup de boulot, sans compter qu’il va falloir que j’ouvre un hangar
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 230
Inscription : 03 Juin 2013, 23:35
Localisation : Non renseignée

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Dakitess » 07 Septembre 2016, 05:17

Record du post le plus long du forum, excepté peut être un article ou deux xD

De bien belles choses et c'est cool d'avoir présenté tous les mods ainsi ! Ça en fait un peu beaucoup à mes yeux mais c'est tout personnel :)
ImageImageImage

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 6709
Inscription : 25 Janvier 2013, 02:17
Localisation : Ile de France

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Akinatronic » 07 Septembre 2016, 06:24

Osef ce post :shock:
Un tutoriel, une épopée, un vaisseau, un challenge, une vidéo...?
Proposez votre contenu pour les actualités communautaires !

Image

Mon épopée ici

Mon hangar ici
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 1706
Inscription : 24 Décembre 2014, 17:55
Localisation : Constellation Bowie

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Allouette » 07 Septembre 2016, 07:38

Des mods à ne plus savoir quoi en faire ! :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 162
Inscription : 04 Avril 2016, 21:08
Localisation : Dans le QG de L'allouette

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Gilflo » 07 Septembre 2016, 09:59

Merci de vos retours.
Un petit mot sur les mods.
Je pense qu'ils permettent de tirer le meilleur de ce jeu à condition qu'ils perdurent à travers les mises à jour. C'est toute la difficulté....
J'essaie de fabriquer selon les principes suivants pas toujours facile à suivre:
-Le minimum de pieces
-le maxi d'autonomie
-le plus simple possible
Certains mods me semblent indispensable des lors qu'on passe à des constructions assez sophistiquées comme:
- ceux qui aident à la construction, comme KER, RCS build aid dont aucun ingénieur ne se passerait car après le feeling il faut verifier les intuitions....
- ceux qui servent aux essais en vol comme Hyperedit
- les pilotes automatiques dont aucun pilote ne se passe, sauf dans les petits avions de tourisme
- la robotique qui permet des choses étonnantes
- le mapping - mode ScanSa t- qui augmente considérablement la portée des réalisations
- et puis tous ceux qui permettent la diversité en allant pas trop dans la fiction et ceux qui sont là pour quelques petites pièces qu'on y trouve comme les "slanted nose"................
Ce qui est certains c'est que beaucoup de mod font double emploi dans les pièces détachées et l'idéal serait de ne garder que les pièces qui nous intéressent: si quelqu'un pouvait nous faire un mod pour ca!!!!
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 230
Inscription : 03 Juin 2013, 23:35
Localisation : Non renseignée

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Allouette » 07 Septembre 2016, 10:25

C'est sûr que tout les mods sont bien (dans la limite du possible) et que sans ces mods, beaucoup de choses risqueraient d'être très compliqué, quoi que je pense que les mods d'auto pilote ne soit pas indispensable, c'est tes choix. ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 162
Inscription : 04 Avril 2016, 21:08
Localisation : Dans le QG de L'allouette

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Dakitess » 07 Septembre 2016, 10:29

Tu peux manuellement supprimer les parts des mods, de mémoire :)

Sinon concernant les mods c'est un véritable point fort de KSP, à n'en pas douter, mais le stock / vanilla à le charme du challenge de l'innovation, de la création, d'un truc qui était pas censé être possible et qui le devient : une porte mobile alors qu'aucune charnière n'existe, un moteur à hélice sans hélice ni moteur, un bateaux sans parts dédiées, un très large fuselage patiemment ajusté alors que les parts initiales ne le laissaient pas suggérer, etc etc etc. Idem pour les manœuvres, jauger sans mods un Grand Tour ne laisse pas sans fierté, et ne réside pas qu'en l'intuition : l'expérience du jeu parle :)!

Mais je ne peux ne peut qu'être d'accord sur le fait que ce derbier point est plus litigieux : je me passe de KER parce que... Parce que, mais j'attends avec impatience renouvelée la venue d'un calculateur de TWR / DV en stock... Un jour... Peut être.

Bref les deux ont leur charme à n'en pas douter et les mods KSP ont vraiment quelque chose de très abouti, la plupart du temps :)
ImageImageImage

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 6709
Inscription : 25 Janvier 2013, 02:17
Localisation : Ile de France

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par xenolifer » 07 Septembre 2016, 15:37

OMG c'est quoi ce post t'envois du lourd :D en plus c'est très bien présenté

sinon pour les mods je trouve ça bien quand ça ajoute des choses qui manque au jeu et qui pourrais être implanté par les devs pour compléter ce dernier (infernal robotic est l'exemple parfait) mais quand il s'agit de mods comme real scale booster qui rajoute un moteur (le rs25) avec la meme texture qu'un moteurs vanilla mais aveec 2 fois plus de poussé, un poid moindre et 100 de plus d'isp ...meh
après ca empêche pas que t'as fait au boulot monstre giflot pour tous ces craft mais les mods avec par exemple des moteurs fonctionnant sans fuel c'est un peu la solution de facilité :?
mon hangar------------ma chaîne youtube

ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 392
Inscription : 10 Mai 2015, 19:07
Localisation : Sous une douche de kerbodollars

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Gilflo » 07 Septembre 2016, 15:46

xenolifer a écrit : mais les mods avec par exemple des moteurs fonctionnant sans fuel c'est un peu la solution de facilité :?

Effectivement, mais ils sont développés par Porkjet qui fait partie des Dev, et ils sont superlourds et peu performants.
Mais dans la vrai evie les sous marins nucléaires ont pratiquement un range illimité, pourquoi ils s'emmerderaient à marcher seulement au diesel....
Ceci dit, ca pourrait être bien dans ce cas de range illimité, d'avoir une usure programmée qui oblige à changer régulièrement des pièces sur le réacteur ou un potentiel limité d'heure de vol......
Quelqu'un me fait un mod pour ca?
De meme que si on veut être réaliste il faudrait jouer avec les mods qui prévoit l'emport de nourriture.....etc....
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 230
Inscription : 03 Juin 2013, 23:35
Localisation : Non renseignée

Re: L'EDEC-Eve Design and Engineering Corporation

Message par Skalou » 07 Septembre 2016, 22:55

les laisse pas te monter le bourichon, mets les mods que t'as envie ( ou pas d’ailleurs, c'est toi le chef) :D
et continue de nous faire rêver.
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 541
Inscription : 20 Juin 2015, 21:27
Localisation : Non renseignée

Suivant

Retour vers Histoire d'une épopée

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit