Nous sommes actuellement le 25 Juin 2018, 20:33

Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Une histoire épique à raconter ? Vous souhaitez raconter votre dernière épopée au confins de l'univers ? Racontez toutes vos histoires ici même.

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par Verthel » 11 Février 2018, 19:44

Merci pour les commentaires positifs, ça incite à continuer les récits. :)

Pour les images, j'ai revérifié en éditant, ça semble afficher tout.
Avant que ça ferme, utilisait HostingPics. Maintenant avec NoelShack, je n'ai pas de retours sur la durée.
Peut-être qu'il y a des lenteurs de réponse de l'hébergeur sur le chargement image par image.

Concernant la proportion d'image, c'est un débat sans solutions. Il y a différentes approches, comme les gouts et les couleurs.
Pour ma part, je suis partisan d'images ciblées pour appuyer le récit plutôt que des diaporama de dizaines d'images qui font doublons.

Pour les prochains épisodes, je pense en mettre un tout petit peu plus plus. Avec ma capacité à faire des boulettes en jeu, il y a de la matière pour reporter la responsabilité sur les différents services du centre spatial.
Les premiers épisodes correspondent aux début de la carrière et je tapais moins frénétiquement sur F1. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 47
Inscription : 01 Décembre 2017, 20:10
Localisation : Près des étoiles

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par Verthel » 10 Mars 2018, 12:00

Dans une réalité parallèle, la Vertikal Explo Corp s’est implantée sur la planète Terre, en Floride pour être tout à fait précis.
Après avoir passé ses dernières semaines sur SSRSS, j’ai laissé de côté provisoirement le récit de l’aventure initiale. Je vais donc alterner l’histoire de la réalité Kerbinienne, faite sur le ton décalé des premiers posts, avec des étapes de mon exploration du système solaire dans une version très largement modée du jeu.

Après avoir visité la lune à plusieurs reprises pour faire avancer la science, je me suis lancé dans la construction d’une grosse station orbitale à 150 km de la Terre.
Le cœur de la station a été envoyé en un vol puis a été rapidement rejoint par un module hydroponique.
[Reveal] Spoiler:
Image

J’ai ensuite rajouté une branche Electricité / Communications. Le choix de mettre 4 antennes paraboliques est purement cosmétique.
[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

La station devient vivable après l’arrivée de l’électricité en grande quantité.
J’envoie donc un nouveau vaisseau de transport de passagers avec un pilote, un ingénieur et un scientifique.
[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Le module passager qui s’arrime au module hydroponique. Il est équipé pour le retour sur terre grâce à son bouclier gonflable, invention extraordinaire pour les entrées dans l’atmosphère par rapport aux boucliers thermiques classiques. J’ai tendance à en abuser pour le côté pratique à défaut d’être réaliste.
A l’opposé du module hydroponique, se trouve le propulseur du module hydroponique que j’ai déplacé. Tant que j’ai de la place et des points d’arrimage libre, j’essaye de garder les modules de propulsion. Ils auront plus tard une utilité qui n’était pas envisagée au début de la construction, donc c’était une bonne idée de les garder.

C’est le tour de partir pour le premier module "Centrifugeuse". Je ne sais pas combien ça a pris de temps à celui qui a créé ces modules dans le mod "Stockalike Station Parts Expansion Redux", mais ça a du être énorme pour un résultat splendide.
[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Image

N'ayant pas vu qu'il fallait 2 ingénieurs à bord pour déployer la centrifugeuse, j'ai dû renvoyer un vaisseau habité pour compléter l'effectif à bord.
Pour les rendez-vous orbitaux, j'utilise le mod "Docking_camera_KURS" qui est visuellement intéressant et donne un plus pour voir les décalages. Ce n'est pas un mod indispensable mais il donne une couche de réalisme par rapport à ce qu'on voit dans le monde réel.
Je modifie les plans de la station pour ajouter un second module électrique symétrique au premier mais sans les antennes.
Pour la manœuvre, je décroche la centrifugeuse qui part sur un orbite d'attente à 130 km soit plus basse de 20 km le temps de trouver pourquoi le déploiement ne marche pas. Il s'avère que le mod était buggé et ça été corrigé dans la dernière version (1.0.2) et donc c'est sur des images ultérieure.
[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Après avoir débloqué les technologies nécessaires je peux lancer un second module centrifuge, de la taille maximale disponible. La fusée utilisée n'est probablement pas très réaliste mais elle fonctionne pour le but qui lui est assigné.
[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Image

Image

La station est maintenant opérationnelle.
Image


Je me demande alors quoi en faire. C'était amusant à construire mais on doit pouvoir aller plus loin.
Ca sera Mars.
Reste à trouver le moyen de propulser les 130 tonnes de la station vers une autre planète.
Grace aux mods qui donnent permettent de construire des fusées énormes, ça doit être possible.
Dans le VAB, je cherche d'abord à construire un module de propulsion atomique pour pousser la station jusqu'à Mars. Ca restera sur des moteurs atomiques, je n'ai pas encore débloqué les autres technologies de moteurs des différents mods "Near Futur" et consorts. Ils seront probablement utilisés plus tard dans d'autres projets interplanétaires mais ça sera d'autres histoires.
Le propulseur fait un peu plus de 648 tonnes qu'il faut monter à 150 km.
Pas simple, et après de nombreux échecs, une fusée de 5972 tonnes et d'une conception délirante semble fonctionner.
[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Image

Image

C'est enfin l'amarrage avec la station.
[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Image


Le voyage vers Mars risque bien sûr de foirer. Il y a tant de possibilité de se planter et de tout faire sauter dans le jeu.
Au moins l'étape de construction aura été très amusante à faire, malgré le temps que ça a pris vu que rien n'était clairement planifié au départ si ce n'est le cœur de la station avec de quoi faire 4 branches.
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 47
Inscription : 01 Décembre 2017, 20:10
Localisation : Près des étoiles

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par yexank » 11 Mars 2018, 00:28

Assez jolie comme station :D

Si tu va voir sur mon topic d’épopée, tu va voir que c'est possible :mrgreen: C'est sans SSRSS, mais c'est kifkif.
[b]Suivez mon "épopée" spatial ici!
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 700
Inscription : 23 Février 2013, 05:06
Localisation : Non renseignée

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par Verthel » 11 Mars 2018, 10:53

J'avais lu ton récit quand tu l'as posté, c'est intéressant.
De mon coté je suis très loin d'envisager de faire atterrir une base complète quelque part, c'est encore trop compliqué. :lol:
Pour le transport de ma station vers Mars, le gros soucis est la masse à faire transiter.
Par curiosité, ta base avait quelle masse?

J'ai un second soucis avec l'ensemble qui oscille en mode SAS, sans casser pour le moment. C'est certainement du à la longueur et la masse concentrée dans la partie propulsion. La station seule est assez rigide pour ne pas osciller notablement.
Il semblerait qu'avec la poussée enclenchée, ça bouge moins. Je croise les doigts pour que ça tienne jusqu'à Mars.
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 47
Inscription : 01 Décembre 2017, 20:10
Localisation : Près des étoiles

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par yexank » 12 Mars 2018, 03:49

Merci ^^
J'avoue ne pas connaitre la mass final, je redirais ça :D
Mais il me semble de mémoire que chaque modules fait entre 60t et 110t, sans carburant.

Sinon, ton problème de stabilité vient certainement du placement de tes reaction wheels. Si tu met des reaction wheels dans des axes différents, elles exercent des forces différentes sur la structure, ce qui la déforme... mais du coups chaque module se retrouve légèrement désaxé, elles forcent dans l'autre sens, et ainsi de suite. Desactive certaines de tes reaction wheels pour corriger le problème.

De manière général, il est déconseillé de laisser enclencher le SAS sur les grosses structure. Tu peux sinon installer Kerbal Joints Reinforcement, qui va renforcer les port d'attache et par la même occasion corriger pas mal de bugs physique de ce style.
[b]Suivez mon "épopée" spatial ici!
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 700
Inscription : 23 Février 2013, 05:06
Localisation : Non renseignée

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par Verthel » 12 Mars 2018, 20:34

Merci pour l'info.
Effectivement, en désactivant toutes les Reaction wheels sauf une c'est beaucoup plus stable.
Pour le mod que tu propose, je verrai plus tard si ça s'impose ou pas. Pour le moment j'essaye d'éviter les mods qui modifient le comportement des pièces ou la physique en jeu.
Pour le SAS, je l'utilise juste pour les mouvements et manœuvres sur une station de cette taille. Le reste du temps c'est désactivé.
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 47
Inscription : 01 Décembre 2017, 20:10
Localisation : Près des étoiles

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par XIII » 31 Mars 2018, 12:42

Merci pour le récit, qui est vraiment bien fichu. :D
If it can go wrong, it will.
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 164
Inscription : 19 Février 2018, 11:00
Localisation : 31

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par Verthel » 02 Avril 2018, 11:07

@XIII : Merci pour ton commentaire.

Voilà la suite, avec le périple martien d'une petite équipe de Kerbonautes intrépides.

La station est fin prête à partir, de l'orbite basse de la terre où elle été assemblée, avec son équipage de 3 personnes.
Un module atterrisseur a été arrimé au Laboratoire pour pouvoir aller visiter les deux mini lunes Phobos et Déimos, du moins si ça s'avère faisable.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Les moteurs viennent d'être lancés.
Vu le poids de l'ensemble, il faudra plusieurs poussées de 3 minutes au Périgée pour que la station quitte l'influence de la Terre.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Par un hasard totalement imprévu par le centre de contrôle, la dernière poussée passe par le champ d'attraction de la Lune. Le temps de peaufiner la trajectoire et la station fera un survol à basse altitude (15 km) avant d'aller dans l'espace interplanétaire.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

C'est l'occasion d'une séquence contemplative de survol de la lune que j'ai beaucoup appréciée, en temps réel pour l'immersion.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Image

Le départ de la Terre n'ayant pas du tout été optimisé, l'arrivée sur mars se fait quelques années plus tard.
Heureusement les Kerbonautes sont très patients. On se demande bien comment ils peuvent occuper leur temps pendant d'aussi longs voyages.

La manœuvre de mise en orbite est ciblée pour une orbite légèrement inférieure à celle de Phobos.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Ce positionnement va permettre de lancer facilement l'atterrisseur vers Phobos.
Celui ci est bardé de capteurs et d'expériences qui seront rapportée au laboratoire pour analyse. L'atterrisseur est prévu pour se ravitailler à la station avant de repartir pour explorer Deimos.

Mais commençons par Phobos.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

La mission et le retour à la station se passent comme prévu. C'est appréciable quand on connait l'incompétence notoire du centre de contrôle.
C'est au tour de Deimos de voir le premier passage d'une sonde spatiale, du moins à notre connaissance.

A la surface de Deimos, se trouve un étrange pic, soit une anomalie, soit un bug dans la modélisation. C'est impossible à savoir vu que l'orbite maximale est en deçà de la portée minimale des scanners de surface. Donc pas possible de cartographier avec les outils SCANsat.
Je fais deux atterrissage, l'un à coté du pic puis sur la face éclairée pour avoir une vue avec Mars.
La gravité est tellement faible qu'à 500 m d'altitude, il reste environ 6 minutes de descente.
C'est long mais très amusant à faire.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Au départ de la surface, juste avec la vitesse de libération, il faut 30 minutes pour quitter la zone d'influence de Deimos.
Le retour à la station se passe là encore sans problèmes. La sonde a terminé sa mission, elle n'a plus de satellites à visiter et elle est incapable de se poser sur Mars. Ce n'est pas un problème, l'objectif de visiter la surface de Mars sera pour un future mission.

La station se rapproche de Mars pour pouvoir faire des expériences en orbite haute et basse.
Les scientifiques travaillent d'arrache pied. Après autant d'attente du à la durée du voyage aller, ils sont impatients de se mettre à l’œuvre.

Quelques vue de Mars.
[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Après des mois en orbite martienne, il est temps d'envisager le retour sur Terre.
Le service d'Ingéniérie du Centre Spatial a prévu de restructurer la station en deux partie, pour qu'une rentre sur terre avec le laboratoire, en laissant en orbite de Mars les modules d'habitations et les hydroponiques qui pourront servir à la future mission qui atterrira.

La restructuration se passe sans problèmes, du moins visibles à ce stade du voyage.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Image

Comme c'était prévisible, une erreur a été faite en choisissant la branche avec panneaux solaires sans les antennes paraboliques. De ce fait, les scientifiques se rendront compte qu'ils ne peuvent pas transmettre les résultats de leurs analyses et expérience pendant le voyage. Une fois les ordinateurs remplis, le labo a donc arrêté de fonctionner.

Un dernier survol de Mars avant de repartir dans l'espace interplanétaire en direction de la Terre.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Enfin la Terre est en vue. C'est la fin du plus long périple réalisé à ce jour par mes Kerbals.
La boucle est bouclée lorsque le module habité entame sa descente au dessus de la Floride, là d'où était partie l'expédition des années avant.

[Reveal] Spoiler:
Image

Image

Image

Image

Les Kerbonautes se posent dans le désert à l'ouest de l’Afrique. C'est aussi désert que Mars, mais plus respirable.

Peu de temps après, le laboratoire et ce qu'il reste de propulsion vont s'arrimer à une nouvelle station orbitale qui a été construite pendant le voyage martien.

[Reveal] Spoiler:
Image

Mais ceci est une autre histoire ...
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 47
Inscription : 01 Décembre 2017, 20:10
Localisation : Près des étoiles

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par Dakitess » 03 Avril 2018, 07:03

Vraiment sympa à lire ! Une simple anecdote de panneaux pas très bien positionnés qui se transforme en récit intéressant, c'est cool ! Effectivement vu l'attention portée à la narration, je verrai bien des images un peu travaillées, avec une composition plus soignée, quitte à ne pas en mettre davantage :)
ImageImageImage

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 6801
Inscription : 25 Janvier 2013, 02:17
Localisation : Ile de France

Re: Chroniques de la Vertikal Explo Corp

Message par tayronn » 03 Avril 2018, 14:37

Superbe épopée, avec de chouettes idées de design et une narration limpide. J'apprécie beaucoup la transformation de ta station avant le retour sur Terre, c'est quelque chose que j'étudie aussi en ce moment... qu'est-ce qui t'a poussé à le faire ?
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 123
Inscription : 02 Septembre 2016, 18:39
Localisation : Non renseignée

PrécédentSuivant

Retour vers Histoire d'une épopée

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit