La science de l'Atterrisage

Débats scientifiques, recherches, théories, et autres autour de l'univers Kerbal
Répondre
Avatar de l’utilisateur
TyzTornalyer
Messages : 202
Inscription : 31 juillet 2013, 18:55
Contact :

La science de l'Atterrisage

Message par TyzTornalyer » 17 août 2013, 22:55

Bonjour à vous Kerbals et Humains !
L'a[entrez le nom de votre astre]issage est, je m'en suis rendu compte assez vite, l'une des parties les plus complexes d'un voyage vers un astre sans atmosphère quand on débute (un peu comme moi). C'est pour ça que je vous propose, joueurs expérimentés ou pas, de partager ici vos techniques diverses et variées pour se poser quand on ne peut pas utiliser de parachutes, en gardant à l'esprit qu'un débutant ne s'embarrasse que très rarement de savoir où il va se poser précisément.

Pour ma part j'ai arrêté de laisser mes kerbonautes en rade sur Minmus depuis que j'utilise des modules qui décollent à la verticale pour atterrir à l'horizontale : Plus stables, j'arrive même à les remettre à l'endroit avec les pieds si ils ont mal atterri. En plus - quoique ce n'est peut-être pas lié -, mes modules horizontaux sont plus résistants que mes fusées classiques : j'ai réussi à dévaler en roulant une pente de 3 km sur la Lune sans perdre une seule pièce, et j'ai réussi à me remettre à l'endroit après.

Mais si vous avez des techniques pour éviter d'atterrir sur des pentes ou pour arrêter de dériver horizontalement, je suis preneur :)
Hé, il parait que tu peux avoir un cookie si tu cliques ici, mais chut, c'est un secret.

Avatar de l’utilisateur
Dragoon1010
Messages : 2841
Inscription : 10 mars 2013, 05:59
Localisation : Géolocalisation en cours...Veuillez patientez...
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par Dragoon1010 » 18 août 2013, 00:51

Ce qu'il faut surtout retenir, c'est que pour se poser sur un astre sans atmosphère, il te faut te poser à la verticale, donc il ne doit pas rester de vitesse résiduelle horizontale.

C'est plus simple qu'il n'y parait, tu vise ton rétro-grade, puis tu met les gaz jusqu'à déplacer ton rétro-grade sur le haut de la nav-Ball. Une fois fait, il te suffit de contrôler ta descente pour ne pas arriver trop vite. A savoir qu'il vaut mieux prévoir un terrain relativement plat.

Avatar de l’utilisateur
chacha
Messages : 85
Inscription : 18 juillet 2013, 08:08
Localisation : Côte d'Opale
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par chacha » 18 août 2013, 01:30

Actuellement, c'est mon gros problème; à savoir combien de delta-V je vais dépenser pour attérir, comparé aux delta-V que mechjeb va dépenser pour faire la même chose...

Avatar de l’utilisateur
Dakitess
Messages : 6894
Inscription : 25 janvier 2013, 02:17
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par Dakitess » 18 août 2013, 08:06

A ce sujet, euh... Peut on dépenser plus ou moins d'énergie pour rien pendant l'atterrissage ? Ou plutôt : si l'on considère que la direction est toujours parfaitement retrograde, cela change t il quelque chose de burner plusieurs fois, ou de faire une décélération douce et continue ? J'ai que le dernier cas est assez gourmand, mais théoriquement aucune différence : on a une vitesse a annuler, qui correspond a une quantité de carburant donné avec un propulseur donné, nan ?

Pour les conseils, VDD a tout dit : pointer rétrograde en permanence, démarrer assez tôt, et a faire attention a ne pas dévier ^^
ImageImageImage

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

Avatar de l’utilisateur
Spacex
Messages : 1306
Inscription : 16 mai 2013, 09:35
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par Spacex » 18 août 2013, 08:24

Non pour sauver le max de carburant il faut au contraire freiner juste avant le point limite lorsqu'on freine à fond. On gaspille du carburant à lutter contre la gravité. Dans le pire des cas on est en équilibre et on ne monte plus et ne descend plus.

Avatar de l’utilisateur
Dakitess
Messages : 6894
Inscription : 25 janvier 2013, 02:17
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par Dakitess » 18 août 2013, 08:41

Mmh ça n'a pas grand sens. Repartir c'est de la perte, tout comme stabiliser mais apporter juste de quoi atteindre 0 m/s, c'est annuler une partie de l'énergie, "toujours ça en moins", en quelque sorte.

Ce que tu dis est par contre vrai avec atmosphère : tirer parti au maximum des frottements de l'air ! :)
ImageImageImage

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

Avatar de l’utilisateur
Stellaris
Messages : 980
Inscription : 14 décembre 2012, 20:45
Localisation : Derrière-toi
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par Stellaris » 18 août 2013, 08:49

Techniquement, un atterrissage parfait, t’amènerais à finir ton retro burn à 10 m du sol, pour éviter de gaspiller le moindre m/s de DeltaV à lutter contre la gravité.
Mais pour faire un tel burn, pas de technique secrète, si ce n'est utiliser MechJeb : L'entraînement, la persévérance afin de connaitre approximativement l'altitude à laquelle amorcer le burn. J'avais fait des tables d'altitude selon la masse et la puissance des moteurs pour un suicide burn lors de la 0.18, mais elles ont étés perdues lors de mon passage du PC en 64 bits. :-(

Avatar de l’utilisateur
TyzTornalyer
Messages : 202
Inscription : 31 juillet 2013, 18:55
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par TyzTornalyer » 18 août 2013, 10:08

Dragoon1010 a écrit :C'est plus simple qu'il n'y parait, tu vise ton rétro-grade, puis tu met les gaz jusqu'à déplacer ton rétro-grade sur le haut de la nav-Ball. Une fois fait, il te suffit de contrôler ta descente pour ne pas arriver trop vite. A savoir qu'il vaut mieux prévoir un terrain relativement plat.
Pour moi (mais c'est peut-être un bug, allez savoir), cette technique ne m'empêche absolument pas de re-dévier horizontalement après : Un seul mètre par seconde annulé de trop, et l'engin se remet à se déplacer à l'horizontale :?

Merci pour vos conseils en tout cas !
Hé, il parait que tu peux avoir un cookie si tu cliques ici, mais chut, c'est un secret.

Avatar de l’utilisateur
Spacex
Messages : 1306
Inscription : 16 mai 2013, 09:35
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par Spacex » 18 août 2013, 12:53

Dakitess a écrit :Mmh ça n'a pas grand sens. Repartir c'est de la perte, tout comme stabiliser mais apporter juste de quoi atteindre 0 m/s, c'est annuler une partie de l'énergie, "toujours ça en moins", en quelque sorte.

Ce que tu dis est par contre vrai avec atmosphère : tirer parti au maximum des frottements de l'air ! :)
Non je ne parle pas d'être à 0 m/s. Je dis que c'est le pire des cas justement, qu'il faut éviter. Bon y'aurait encore pire c'est de redécoller bien sûr

Stellaris a écrit :Techniquement, un atterrissage parfait, t’amènerais à finir ton retro burn à 10 m du sol, pour éviter de gaspiller le moindre m/s de DeltaV à lutter contre la gravité.
Voilà je dirais même à 0m du sol. Quand tu touche le sol quoi.

Avatar de l’utilisateur
Dakitess
Messages : 6894
Inscription : 25 janvier 2013, 02:17
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: La science de l'Atterrisage

Message par Dakitess » 18 août 2013, 15:10

Je suis pas convaincu. En approche, l'énergie du module a poser est cinétique (sa vitesse initiale d'arrivée) et potentielle. Quoi qu'il arrive, pendant la descente la potentielle se convertira en cinétique, qu'il faut annuler par une poussée opposée, un DeltaV d'annulation Précis...

Peu importe, je crois, quand le poussée est effectuer, l'énergie de descente accumulée doit juste être annuler par une autre énergie opposée. Sans action, je vais descendre a 700 m/s et Burner a fond 10 sec, sinon je peux y aller progressivement et annuler cette vitesse au fur et a mesure, en 100 secondes... Nan ?
ImageImageImage

------------ L'ensemble de mes créations ---------------- Challenge KSC2 - VENERA ! ----------------------- Ma chaîne Youtube ! ----------------------------------

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit