IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Tout et rien, sauf à propos de KSP ! Le quotidien de Mr Tout le monde en somme
Avatar de l’utilisateur
victime-mx
Messages : 134
Inscription : 16 février 2014, 18:30
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par victime-mx » 08 août 2015, 11:10

Sovereign0 a écrit :Pour ma part, je n'ai pas grand chose à apporter... Si ce n'est des réflexions de bases et... Mes bras, car il en faut ;)
Je veux pas te décourager ou quoi, mais je pense qu'il serait difficile d'envoyer tes bras dans l'espace, il me semble que dans ce topic la communauté avait plus dans l'idée d'envoyer une toute petite charge.
PRIME_BBCODE_SPOILER_SHOW PRIME_BBCODE_SPOILER:
Voilà j'ai fait ma blague je suis content

Avatar de l’utilisateur
Akinatronic
Messages : 1710
Inscription : 24 décembre 2014, 17:55
Localisation : Constellation Bowie
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Akinatronic » 18 août 2015, 15:07

Bon j'ai un peu réfléchis à tout ça...

1/Définition du projet :

Avant de commencer, il faut dessiner le projet. Au fil des pages que j'ai pu lire (je n'ai pas tout lu n'ayant pas eu le courage de faire...) j'ai remarqué que les membres s'accordaient sur la mise en orbite d'une pancarte avec écrit dessus KSP-Fr voire même d'une mini-statuette de Kerbal. Le lanceur devra fournir les 7,1 (?) Km/s de dV requis pour l'orbite basse terrestre (120 km). Il y aura plusieurs postes et je propose que toutes les personnes ayant de près ou de loin postés des commentaires sur ce topic (qui se sont donc intéressées) votent pour définir la place de chacun des membres dans le projet (trésorier, ingé...).

2/Postes dans le projet :

Les rôles sont très spécifiques et nécessitent parfois des compétences acquises. Néanmoins le projet n'a pas d'ampleur colossale et si vous êtes un brin bricoleur vous pouvez bien sûr poser votre candidature :

-Les ingénieurs : au centre du projets ils doivent s'occuper de construire, tester et améliorer le lanceur. L'un devra concevoir les réservoirs des deux étages de la fusée, un second s'occupera du bloc moteur du second étage et un troisième du booster du premier étage. Enfin le quatrième dessinera la coiffe rudimentaire (vu les moyens dont nous disposons) et les découpleurs.
-Le trésorier : Il devra gérer le budget collecté et le répartir entre tout le monde. Si possible quelqu'un de confiance du forum pour être sûr qu'il ne se barre pas avec la cagnotte dés qu'on aura le dos tourné.
-Le porte-parole. Comme le soulignait Dakitess, sûrement l'un des rôles les plus aléatoires pour le futur. Il devra s'arranger avec les agences spatiales pour obtenir l'autorisation pour l'équipe de mettre en orbite notre CU pour ne pas gêner les satellites actuelles et bien entendu pour ce faire trouver un lieu d'où tirer la fusée avec toutes les formalités qui vont avec. Rôle pouvant être soit très coulant, soit fortement difficile à tenir (je penche pour la seconde option...).
-Un ou deux programmeurs pour coder le programme d'ascension jusqu'à l'orbite. Pour ce un RPI devrait faire l'affaire.
-Le chef de projet. Coordonne l'équipe. Rien à dire de plus.

3/La fusée :

La fusée se décompose en deux sous-parties, la charge utile et le lanceur :

-Pour ce dernier et d'après ce que j'ai lu sur ce topic, 2 étages sont la meilleure option. Le premier étage sera un booster liquide devant libérer 2,5 km/s de dV, avoir une ISP au ras des pâquerettes et expédier du plancher des vaches jusqu'à 25 km d'altitude le premier étage et la CU avant de s'éteindre. Le second étage lui, disposerait de 4,6 km/s de dV et pour des raisons économiques fonctionnera avec du LFO plutôt que du HO. après le découplage du premier étage il s'allumera pour monter l'apogée à 125 km (l'atmo l'abaisseras a 120) et brûler le reste du carburant pour circulariser. Éjection de la coiffe et séparation de la charge utile. Rentrée atmo au bout de quelques jours, avec bouclier thermique et parachute si possible pour récupérer la CU.

-La CU ne devra pas excéder 50g (explications dans le prochain paragraphe). Je propose un logo KSP-Fr en peinture thermorésistante et une statuette Jebediah Kerman thermorésistante aussi (pas en plastique pour ne pas la retrouver fondue a l'arrivée).

J'exclue l'idée d'un ballon lâchant la fusée en haute altitude pour la simple raison que la fusée aura une vitesse nulle une fois le ballon éclaté.

4/Les fonds :

C'est bien beau tout ça, mais ça coûte vite cher l'espace, 10 000$ le kg de matière en orbite, donc je propose de fixer le poid maximal de la CU a 50g (400€) pour que l’investissement initial de chacun (nous calculerons les dons maximals de chacun en fonction du salaire annuel en comptant les primes). Comme dit plus haut le trésorier gérera les fonds et en allouera plus ou moins aux membres du projet selon leurs besoins (achat de tôle pour les ingénieurs...). Un système de dons/investissement devra être mis en place).

5/Le pas de tir :

Devra être dans une zone inhabitée et dégagée pour le lancement. Il sera simple et devra pouvoir évacuer les gaz de lancements sur les côtés lors du tir. Un des ingénieurs fera office d'opérateur du pas de tir.


Merci pour avoir lu mon petit pavé, j'espère avoir un peu plus structuré le projet et ravivé l'intérêt autour de lui :)
Dernière modification par Akinatronic le 18 août 2015, 23:25, modifié 3 fois.
Un tutoriel, une épopée, un vaisseau, un challenge, une vidéo...?
Proposez votre contenu pour les actualités communautaires !
Image
Mon épopée ici
Mon hangar ici

Avatar de l’utilisateur
Nemecle
Messages : 2009
Inscription : 24 mars 2014, 09:03
Localisation : tu vois Andromeda ? bah pas là.
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Nemecle » 18 août 2015, 20:10

Très bonne analyse, mais j'aimerai apporter quelques précisions :
- Le poste de trésorier malgré son rôle important ne nécessite pas une attention constante, il pourrait être assuré en parallèle d'un autre poste par une personne ;
- un Raspberry n'est pas forcément une bonne option car il l'y a pas (ou peu, à ma connaissance) d'OS en temps réel pour cette plateforme, ce qui est critique pour ce genre de tâche : un arduino serait plus adapté car à la fois plus léger (OS minimaliste) et doté d'un système d'interruption (oui je sais c'était une idée en l'air que tu lançais et non un appel au débat technique, mais j'y tiens :D) ;
- Le prix de 10 000 euros le kilos est d'une part très variable voire approximatif (certaines sources donnent plutôt 2500) et qui plus est lié aux technologies employées (y compris l'amortissement des coût de conception). Dans le cadre de ce projet —si il aboutit évidemment— le prix sera sûrement tout autre : d'instinct plus bas, vu qu'on sera moins formel et plus en mode technique russe que perfectionnisme américain, mais il pourrait même au contraire être beaucoup plus élevé ;
- il n'y a pas à ma connaissance de protocole d'accès à l'espace aérien au delà de la Ligne de Kármán pour les amateurs : il y a de forte chance qu'il faudra se faire 'parrainer' par une agence spatiale déjà en place. Aussi, il y a peu de chance que le lancement arrive en France : on est des crispés de la sécurité, y a qu'à voir Vigi-Pirate, déjà que c'est le bordel pour les ballons sondes alors des fusées même suborbitales, allez-y je vous regarde :lol: ;
- Enfin même si certains diront que ça serait compliqué, je préférerais personnellement une charge active, inspirée des pico-sattelites (et non nano, attention c'est précis) avec une micro carte genre Arduino nano, une antenne et une mini caméra par exemple (du genre celle d'un smartphone... d'ailleurs un petit smartphone shieldé pour l'espace pourrait faire l'affaire)
"I hope that a day, the sky would turn dark enough to let me find this glimpse of hope... that pale blue dot"

Avatar de l’utilisateur
Seckhmet
Messages : 71
Inscription : 20 janvier 2013, 18:56
Localisation : le havre
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Seckhmet » 20 août 2015, 21:23

Bonjour,
après avoir lu quelque page (2) dont le pavé de kerbalotor (bien formaté je dois dire) je ne pense pas que les autorisations soient un si gros problème si on peut faire sa en "partenariat" avec l'ESA ou toute autre agence spatial surtout si on leurs présente un dossier bien préparé.
Après ce n'est que mon avis.
Sinon très bonne idée que je suis prêt à soutenir.
Kerbye Seckhmet

KSP donne des aîles

SPAAAAAAAAAAAAACE!!!!!!!!!!!! i'm in space, i'm in space (phrase dite par le premier kerbanaute mis en orbite kerbalienne)

Avatar de l’utilisateur
Akinatronic
Messages : 1710
Inscription : 24 décembre 2014, 17:55
Localisation : Constellation Bowie
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Akinatronic » 21 août 2015, 10:04

Donc consolidons les traits du projet :
-Un tir au sort de la personne pour faire trésorier retire tout problème de confiance de ce côté là.
-Un Arduino, RPI... Effectivement je disait le nom d'une carte quelconque de programmation, si OS en temps réel il y a, alors carte il y a (bon, ok...). Si je n'arrive même pas à transformer mon RPI en mediacenter efficace, alors ne m'appelez pas pour la programmation d'une courbe d'ascension.
-Je me suis effectivement basé pour le prix au kg des grandes agences aérospatiales officielles qui font du perfectionnisme de A à Z. Qui dit que nos réservoirs ne seront pas des tôles courbées pour obtenir un cylindre avec des renforts structurels a l'intérieur ?
-Si il n'y a pas de protocole pour au delà 100km, je pense que ce sont les dirigeant des agences qui se sont dit qu'il y ait peu de chance que des civils tentent de se mettre en orbite avec les moyens du bord.
-Pour la Cu je sens que c'est là qu'on va s'éclater. Je propose un bouclier thermique sur lequel serait placé la fameuse Arduino, et des modules branchés sur celle-ci : module cam, Une grosse batterie, un altimètre, et d'autres. Le panneau KSP-Fr et la statuette seraient aussi de la partie.
Un tutoriel, une épopée, un vaisseau, un challenge, une vidéo...?
Proposez votre contenu pour les actualités communautaires !
Image
Mon épopée ici
Mon hangar ici

Avatar de l’utilisateur
Seckhmet
Messages : 71
Inscription : 20 janvier 2013, 18:56
Localisation : le havre
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Seckhmet » 21 août 2015, 10:31

Bonjour,
pour la CU je pense qu'il faudra quand même la protéger thermiquement parce que l'ardu ino ce n'est pas non plus fait pour résister à des températures extrêmes mais plutôt des températures qui reste dans une échelle humaine.
Il ne faut pas oublier qu'avec l'altitude la température diminue et remonte dans la thermosphère (1000°C d'après wiki) or si on veut mettre un satellite en orbite, on y sera dans la thermosphère.

Après pour son contenus je pense que l'on pourra faire chacun ces proposition puis faire un vote.
Kerbye Seckhmet

KSP donne des aîles

SPAAAAAAAAAAAAACE!!!!!!!!!!!! i'm in space, i'm in space (phrase dite par le premier kerbanaute mis en orbite kerbalienne)

Avatar de l’utilisateur
Nemecle
Messages : 2009
Inscription : 24 mars 2014, 09:03
Localisation : tu vois Andromeda ? bah pas là.
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Nemecle » 21 août 2015, 11:49

Oui mais deux choses : d'une part, par "shieldé" je n'entendais pas thermiquement mais bien contre les ondes électromagnétiques : c'est la raison du prix de l'équipement space-proof, les appareils non protégés ne survivent pas dans l'espace : l'arduino sera sûrement de toute façon protégé thermiquement par la structure (e.g. la coiffe)
Rapport à la montée de température dans la thermosphère, elle est certes de 1000°C mais la pression est si basse que le ressenti est de 25°C... nos problèmes de températures sont plus liés aux différences thermiques dû au soleil qui nous tapera du 150°C côté éclairé et du -270°C côté ombre une fois dans l'espace
"I hope that a day, the sky would turn dark enough to let me find this glimpse of hope... that pale blue dot"

Avatar de l’utilisateur
Akinatronic
Messages : 1710
Inscription : 24 décembre 2014, 17:55
Localisation : Constellation Bowie
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Akinatronic » 21 août 2015, 13:00

Contre les ondes éléctromagnétiques, c'est à dire le vent solaire ? La Terre possède déjà un bouclier pour les objets qui vont en orbite pour quelques jours seulement, peu de chances que la CU se prenne un éternuement éléctromagnétique du soleil dans la face durant ce court laps de temps :ugeek:
Un tutoriel, une épopée, un vaisseau, un challenge, une vidéo...?
Proposez votre contenu pour les actualités communautaires !
Image
Mon épopée ici
Mon hangar ici

Avatar de l’utilisateur
Seckhmet
Messages : 71
Inscription : 20 janvier 2013, 18:56
Localisation : le havre
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Seckhmet » 21 août 2015, 17:20

Bonjour,
pour les température j'apprend donc quelque chose, pour les ondes électromagnétique effectivement nous avons le champ magnétique terrestre et si je ne me trompe pas une simple cage de faraday suffit je crois. après il faut la faire pas trop lourde
Kerbye Seckhmet

KSP donne des aîles

SPAAAAAAAAAAAAACE!!!!!!!!!!!! i'm in space, i'm in space (phrase dite par le premier kerbanaute mis en orbite kerbalienne)

Avatar de l’utilisateur
Nemecle
Messages : 2009
Inscription : 24 mars 2014, 09:03
Localisation : tu vois Andromeda ? bah pas là.
Contact :

Re: IRL - Et si nous mettions un satellite en orbite ?

Message par Nemecle » 21 août 2015, 22:37

Kerbalator285 a écrit :Contre les ondes éléctromagnétiques, c'est à dire le vent solaire ? La Terre possède déjà un bouclier pour les objets qui vont en orbite pour quelques jours seulement, peu de chances que la CU se prenne un éternuement éléctromagnétique du soleil dans la face durant ce court laps de temps :ugeek:
Seckhmet a écrit :Bonjour,
pour les température j'apprend donc quelque chose, pour les ondes électromagnétique effectivement nous avons le champ magnétique terrestre et si je ne me trompe pas une simple cage de faraday suffit je crois. après il faut la faire pas trop lourde
Ondes électromagnétiques et rayons cosmiques, et non le bouclier Terestre ne déflecte que des particules chargées (les vents solaires sont composés de protons il me semble). Sur Terre nous sommes protégés par l'atmosphère mais dans l'espace c'est une autre affaire, une micro carte équivalente à un Arduino mais en version spatiale coûte 15 000 euros, ça dépasse légèrement le prix d'une simple cage de Faraday car c'est un vrai problème même pour une durée courte :lol:
"I hope that a day, the sky would turn dark enough to let me find this glimpse of hope... that pale blue dot"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit